AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 MESSAGER DU PARADIS. (claire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leo Bird
avatar

AVATAR : daddario.
CRÉDITS : @faust.
MESSAGES : 62
ICI DEPUIS : 04/08/2017

MessageSujet: MESSAGER DU PARADIS. (claire)   Sam 5 Aoû - 16:11

il est déjà de retour. une place l'attend, devant la mer, les coquillages et les galets. il est de retour pour découvrir des merveilles, pour les décrire, pour les dessiner. il est de retour pour créer un monde bien à lui, pour rêver et y penser. leo, ses merveilles, ses iris qui se baladent sur chaque petit détails autour de lui. la falaise qui n'est pas loin, peut-être qu'il pourrait s'y installer. mais il a peur de la hauteur, il n'a jamais osé défier le bout de cette falaise. pierres fragiles qui pourraient s'écrouler à tout moment. pieds maladroits qui pourraient s'aventurer sur des sentiers fragiles. il a déjà évoqué sa peur pour la hauteur. car quand on tombe, on sent le corps se laisser porter par le vent et on sait qu'il viendra bientôt s'écraser là-bas, à la fin. quand on tombe, on voit le ciel nous affronter et on se dit qu'on y sera bientôt. on rejoindra les nuages et mieux encore, on aura une meilleure vue sur le soleil. leo qui se prend pour icare. mr. soleil. sa peur du vide qu'il affronterait avec un grand plaisir, juste pour avoir des lignes en plus. expliquant comment il a vaincu ses démons. la fierté à travers son papier, il rendra les choses encore plus folles. peut-être osera-t-il. peut-être qu'il aura une meilleure vue d'en haut. des questions sans réponses. et il prend un grand coup et monte là-haut. il veut rejoindre les nuages, les touchés du bout du doigts. il veut rentrer en collision avec les cieux. son monde, il est sûrement là-haut. ses parents lui ont toujours dit que le paradis regroupaient ses rêves. qu'aux cieux, tout était beau car dieu était présent. et que dieu, il l'attendait les bras ouverts. leo n'a jamais vraiment cru en dieu. mais il sait que dieu, c'est une image que certaines personnes aime. et leo est passionné par cet amour envers cet homme. ils ne l'ont jamais vu, mais ils savent qu'il les attend. c'est comme leo et son univers. il ne l'a vu que dans ses rêves, mais il y croit comme si son monde lui parlait, comme s'il l'attendait. alors, leo respecte ces personnes, ses parents. dieu peut l'attendre. et qui sait, c'est peut-être dieu qui lui envoie des images du paradis. leo écrit au paradis. falaise déjà occupée. il n'est pas seule. des courbes se dessinent au bout de la falaise, c'est dangereux. l'inconnue aime sûrement le danger. si bien qu'elle défie la hauteur. leo n'oserait pas, lui. il penche sa tête et l'observe faire. sortant du silence, il demande - est-ce que ça va ? curieux. pourquoi elle reste plantée là? pourquoi elle bouge même plus ? leo, il écrira peut-être à propos de la rebelle. celle qui défie sûrement ses peurs, celle qui refuse de se laisser apeuré par les mètres entre le sable et la falaise. courageuse. et leo, il fait un pas en avant. son instinct le guide. - t'as besoin d'aide ? rebelle qui se retrouve peut-être coincée entre ses peurs et la fierté d'avoir réussi. il ne sait rien, leo. mais curieux, il trouvera bien ses réponses.

_________________

mr. soleil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Bleu
avatar

ma vie, ma seule,
est comme un aspirateur
((elle aspire et se vide))


...
AVATAR : ZARA
CRÉDITS : JUGBAND BLUES
MESSAGES : 101
ICI DEPUIS : 05/08/2017

MessageSujet: Re: MESSAGER DU PARADIS. (claire)   Dim 6 Aoû - 16:26

Claire a les bras ouverts comme le Jésus de Rio, corps-croix, corps-roi au bord d'un vide (celui du damné). Sous ses talons, l'herbe ou la terre. Douces et rugueuses à la fois. En fonction du terrain. Du reste du pied, rien. À moitié dans la mort. On peut entendre les vagues en bas mais ses pieds sont si hauts que l'eau ne peut pas les éclabousser. Les mouettes sont sûrement près des rochers mais ne viennent pas l'importuner. Les cheveux de Claire sont posés sur ses épaules, ils ne volent pas dans le vent comme on pourrait le penser. Ils sont juste là et l'air n'est ni chargé de sel ni gorgé de soleil. Les nuages n'ont pas de forme spéciale ni de forme informe, et rien de véritablement extraordinaire vient troubler le paysage. Mais, mis à part la jeune fille, personne ne peut lui reprocher d'être trop près du bord. Elle est libre. Libre d'être en vie sur la falaise et prête d'embrasser un dieu. Mais ce n'est pas une divinité (ou peut être que si ?) qui s'approche à pas feutrés et qui demande si ça va.
non. répond l'effrontée, sur un ton de reproche. C'est dire, l'autre aurait-il envie de se pencher au dessus d'une falaise, comme ça, un matin ?
t'as besoin d'aide ? qu'il demande, l'autre, avec sa voix, là, sortie d'on ne sait où.
ouais. sinon elle serait pas là. embêtée que lui soit là, elle dit : suis-je au bord ? puis, le sourcils froncés : si je fais un pas, je me suicide ? et comme, à cause d'une mouette qui passe et le roulement des vagues, elle ne l'entend plus, elle s'exclame :
qu'est-ce que vous foutez là encore ?
Claire a toujours les bras en Christ, mais la tête haute. Elle ne sait pas si elle saute. Pour l'instant, elle se sent bien entre deux parties de l'existence. Si l'homme voudrait la rejoindre il a le droit. Ils pourraient sauter ensemble et ainsi, plonger dans une dimension dont personne n'est revenu pour en parler. Là bas les lumières n'existent peut être pas. Ou elles sont si éblouissantes qu'il est impossible de ne pas voir (ce serait bien). Là bas, peut être, les nuages sont automatiques, ils viennent si on le veut. La mouette arrête de chanter (c'est un chant affreux), et Claire ne tourne pas la tête vers l'inconnu. À la place, elle se penche un peu plus vers l'avant. Et, simplement :
C'est haut ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Bird
avatar

AVATAR : daddario.
CRÉDITS : @faust.
MESSAGES : 62
ICI DEPUIS : 04/08/2017

MessageSujet: Re: MESSAGER DU PARADIS. (claire)   Dim 6 Aoû - 17:53

il est intrigué, leo. la dame va pas. elle est au bord du gouffre, affronte les hauteurs, la violence des vagues qui s'écrasent sur la falaise. ça ne va pas. et leo, il n'a pas le pouvoir de changer cela. ce n'est pas en un claquement de doigts qu'il changera la demoiselle. elle va pas bien et c'est presque plus surprenant. les gens vont plus bien, c'est courant. ils sont mal; ils sourient moins. et leo aimerait que ce soit différent. il veut voir les gens heureux, apaisés. il veut qu'un paradis s'installe sur terre. que des couleurs viennent éveiller le monde entier. qu'ils se lèvent et se rendorment heureux. et qu'ils ne différencient plus leurs rêves les plus fous avec la réalité. car pour leo, c'est ainsi que ça se passe. ses rêves prennent vie. alors, quand il voit la gamine plus loin, il se pose des questions. pourquoi? comment? quand? il ne relève pas. il ne sait pas quoi lui répondre. c'est compliqué. généralement, les gens se cachent derrière de faux sourire et n'affronte pas la dure réalité. ils mentent dans un sourire, dans une réponse affirmative. il est prit de court. la gamine pose des questions. elles ont l'effet de rendre le garçon sceptique quant aux motivations de l'inconnue. il sait pas vraiment quoi lui répondre, au fond. il veut pas qu'elle avance pour achever ses buts. il veut pas qu'elle fasse quelque chose de bête, quelque chose dont elle n'aura même pas le temps de regretter. - c'est ce que tu désires ? te suicider ? il la questionne, fronçant ses sourcils. il ne bouge pas. il a peur que la falaise cède. peur d'une hauteur exorbitante. il ne sait pas s'il doit appeler à l'aide ou la repêcher comme un héro de livre. alors, leo, il reste là. il se demande ce qu'elle compte faire. sauter le pas ou ne pas avoir le courage (il espère que ce soit la deuxième option). il n'est pas fou. pas comme elle. - tu m'intrigues. et c'était mon spot pour la matinée.. normalement. sincère, il n'a pas réfléchi à ses mots. c'est venu de nulle part et ça s'en envolé dans le vent, destination la demoiselle. - tu comptes vraiment sauter, dis ? tu m'inquiètes. il avoue, se raclant la gorge. il aimerait juste venir l'emprisonner dans ses bras pour l'empêcher de commettre une erreur. c'est pas la solution. il a compris qu'elle voyait pas. vu les questions de la gamine, c'est évident. à moins qu'elle ait fermé ses yeux. il n'en sait rien, elle est de dos. elle est comme un ange qui est prêt à rejoindre les cieux, le grand dieu. peut-être qu'elle a terminé sa mission sur terre et qu'elle retourne se reposer, là-haut, au paradis. au vrai. peut-être qu'elle a juste besoin d'une pause ? une pause sans fin. - très. t'as peur, toi, de la hauteur ? leo, lui, en est effrayé. il n'a même pas honte de le dire. la hauteur, grande ennemie, était prête à être qu'un souvenir aux yeux du brun. sauf que l'inconnue a interrompu ses plans. - moi, ça m'effraie. et, bêtement, l'homme pense qu'elle écoutera et que le temps se figera. elle aura du temps pour réfléchir. de s'demander si elle veut vraiment que tout prenne fin aujourd'hui, ce matin. c'est comme une deuxième chance. leo lui en donnera autant qu'elle veut.

_________________

mr. soleil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Bleu
avatar

ma vie, ma seule,
est comme un aspirateur
((elle aspire et se vide))


...
AVATAR : ZARA
CRÉDITS : JUGBAND BLUES
MESSAGES : 101
ICI DEPUIS : 05/08/2017

MessageSujet: Re: MESSAGER DU PARADIS. (claire)   Lun 7 Aoû - 10:14

Ses doigts se tortillent au bout des mains, pour malaxer l'espace. Claire aimerait bien que l'inconnu vienne et s'agrippe à ses membres pour qu'ils tombent à deux. Elle aurait moins peur de sauter. C'est très tentant, les rochers en bas, l'eau qui sera aussi violente que le ciment lorsque son corps arrivera tout contre, mais après ce sera tout doux, noyade, pour couler vers le fond, comme on se blottit dans les bras d'un amant. Des bulles remonteront vers la surface, chargées de vie, de souvenirs. À deux, ce serait mieux. De tomber pour ne jamais, au grand jamais, revenir dans ce monde un peu pourri, un peu rouillé, plein de couleurs et de virtuosité, qui pourtant, l'heure venue, n'a rien fait pour l'aider. Ah, et pourtant, pourtant, l'homme-voix, au lieu de la pousser, la retient. Et elle, toute sournoise qu'elle est, à envie d'écouter ce qu'il dit, car il la berce de quelques mots qui ont un goût berlingot. Des mots dont elle se souviendra, la prochaine fois au bord de la falaise.
Si je tombe, je ne vais peut être pas mourir. Mais il y a de grandes chances. Veut-elle se suicider ? Je veux en finir avec la vie. Nuance. On pourra parler de Claire, l'aveugle, au bord du gouffre, pas forcément comme on parle d'Ulysse mais on parlera de Claire sur la falaise. Juste ce qu'il faut.
J'ai besoin de sauter. Sauf s'il y a une solution pour enjôliver sa vie, chérir chaque instant et voir au delà du noir. Claire voudrait renaître avec ce qu'elle n'a pas eu. Encore pourtant, l'homme la bouleverse. Il l'a retient. Ce n'est pas elle qui sautera aujourd'hui, de quelconque bord que ce soit. Alors, lentement, elle se soustrait au vide, en se redressant, en replaçant ses pieds sur la terre ferme. Elle se tourne vers l'autre, le regarde le plus qu'elle peut.
Si ça vous effraie, ne regardez pas.
Claire s'approche de l'apeuré. Si elle ne saute pas, lui affrontera sa peur. Tant pis s'il ne veut pas. Avec gentillesse, elle lui prend la main, l'amène au bord.
Fermez vos yeux. Je ne vous jeterai pas du haut de votre falaise. Un je vous le promet n'aurait pas été de refus. Ayez confiance.
Claire ne sautera pas aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: MESSAGER DU PARADIS. (claire)   

Revenir en haut Aller en bas
 

MESSAGER DU PARADIS. (claire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La pédale qui éclaire
» [Un petit coin de Paradis] Gorges de la Colombières (34)
» La Creuse, petit paradis cyclo ?
» Ophélie au paradis des chiens
» 16 kms à Novéant pour une associtations allo-claire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ici bas :: voici la ville :: bord de mer :: la falaise-