AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 LES BÉATITUDES.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maurice Schumann
Maurice Schumann

AVATAR : BOGDAN ROMANOVIC.
CRÉDITS : HYLÊKTOS.
MESSAGES : 21
ICI DEPUIS : 08/08/2017

LES BÉATITUDES. Empty
MessageSujet: LES BÉATITUDES.   LES BÉATITUDES. EmptyMar 8 Aoû - 14:23

maurice

schumann
vingt-quatre
pêcheur

Les plus désespérés sont les chants les plus beaux,
Et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots.
Ce fut après un coup de tête qu’il décida de quitter son continent pour rejoindre le sien. Il s’évada lors d’une nuit noire où la Lune était absente du ciel. Une pluie fine tombait du néant et trempa les vêtements de Maurice avant qu’il ne puisse atteindre le bateau qui l’amènerait près d’elle. Ses cheveux collaient à son front et cherchaient à l’aveugler. Même aveugle, il retrouverait son chemin ; il n’avait qu’à suivre le chant de sa bien-aimée comme les rois mages avaient suivi l’étoile de Bethléem. Le vent du large était nordique et Maurice avait froid ; sa chemise humide s’était changée en glace et pesait lourdement sur son corps maigre, ses pantalons serraient ses jambes et son ventre et l’empêchait de respirer et ses chaussures étaient des étangs dans lesquels il baignait ses pieds ; ce voyage qu’il entreprenait, pensa-t-il, serait peut-être son dernier. Se laissant bercer par le bruit de la coque contre les vagues, il calmait son mal en imaginant le visage qu’elle ferait lorsqu’elle le verrait. Son sourire renforcerait ses fossettes et rejoindrait ses pommettes saillantes. Ses yeux mordorés s’illumineraient de mille feux et ne le quitteraient plus jamais du regard. Maurice se redonnait espoir en rêvant au moment où il arriverait enfin, à quand il se cacherait dans les fleurs de son grand jardin secret et mystérieux, lui annoncerait sa présence en imitant le roucoulement des oiseaux puis lorsqu’elle apparaîtrait, scrutant l’obscurité à la recherche de son amant, il sortirait de sa cachette et la prendrait dans ses bras, murmurant un « je t’aime » qu’elle seule pourrait entendre.

Le cargo arriva en mer américaine une dizaine de jours après avoir quitté l’européenne. C’était l’heure bleue et une épaisse fumée rendait l’accostage difficile. La plainte du navire annonçant son arrivée faisait écho dans l’infini et ne reçut aucune réponse. Ne pouvant risquer la marchandise, le capitaine ancra son véhicule en pleine mer et attendit que le brouillard se lève. Mais après plusieurs heures d’attente, il ne se levait pas et l’équipage commençait à croire qu’ils seraient prisonniers de ces ténèbres pour l’éternité.
Maurice observait le phénomène météorologique avec ennui. Fatigué après son long voyage, fiévreux, sentant la maladie lentement l’habiter, il voulait trouver réconfort dans les bras de sa bien-aimée et y être guéri par ses baisers. Le brouillard n’allait pas être le mur qui la séparerait d’elle ; il en traverserait un bien plus solide s’il savait que c’était le seul élément qui l’empêchait de la voir. Réunissant toute la force qu’il lui restait, Maurice sortit du conteneur qui était devenu sa demeure, prit son sac contenant tout ce qu’il possède et s’infiltra discrètement dans un canot de secours qu’il subtilisa, réussissant à avancer quelques mètres dans le brouillard avant qu’il entende l’agitation provoquée par cette curieuse disparition sur le pont du cargo déjà invisible. Il rama en silence jusqu’au port où il abandonna son embarcation et se perdit dans les rues désertes de la ville. Il pouvait sentir sa présence. Il se l’imaginait assise, sur son lit, vêtue d’une longue chemise de nuit blanche cachant laborieusement sa peau rosée, relisant la dernière lettre qu’il lui avait écrite, celle où il planifiait son évasion, où il lui indiquait la date de son départ et celle approximative de son arrivée, et se demandant si son amant s’était enfin échoué sur les berges de son royaume. Ô, il y était! son corps puant toujours le sel de la mer dans laquelle il s’était trempé. Chaque pas qui l’approchait d’elle était rythmé par deux battements de cœur ; le deuxième ne laissait pas la chance au premier de se terminer, comme deux tambours faisant des polyrythmes. Plus il se rapprochait, plus le rythme accélérait ; quand il arriva devant chez elle, Maurice crut que son cœur allait exploser. Il fit comme dans ses rêves et grimpa la clôture en bois donnant sur son jardin. Sa fenêtre était illuminée et savoir qu’elle s’y trouvait emplit Maurice de bonheur. Les fleurs n’étaient encore que des boutons et aucun arbuste n’arriverait à cacher sa silhouette élancée, il trouva alors refuge derrière un grand pin blanc et imita le chant d’un oiseau, tel qu’il était convenu dans sa lettre. Elle ne vint pas à sa fenêtre. Il recommença, plus fort, plus longtemps, mais aucune variation dans la lumière de sa lampe n’indiquait qu’elle avait bougé. Laissant son sac derrière, il grimpa sur la gouttière et escalada jusqu’à sa chambre. Ses rideaux étaient ouverts. Elle était sur son lit et un garçon avait pris la place qu’il croyait sienne dans ses bras. Il passait sa main sale sur ses hanches en lui baisant le ventre pendant qu’elle lui caressait le cuir chevelu. Comment méritait-il sa tendresse ? Comment pouvait-elle se faire embrasser par un être si laid, si fourbe et si ingrat ? Il cogna à la fenêtre, signalant sa présence aux deux amants. Il espérait qu’elle l’aimât encore, qu’en caressant les cheveux foncés de ce soupirant elle s’imaginait caressant les siens, qu’en recevant ses baisers elle pensait à ses lèvres et non à celles de l’usurpateur. Elle pointa ses yeux sur lui et le regard amoureux qu’il aurait espéré laissa place à un remplit de répugnance et d’aversion. Cette antipathie soudaine qu’elle lui démontrait brisa le cœur de Maurice qui croyait jusqu’alors que l’amour qu’il ressentait envers elle était partagé.
– Pardon, je vous ai dérangé. Je pars, se contenta-t-il de dire derrière le verre, les sanglots qu’il retenait faisant trembler sa voix. Il était détruit.

* * *

Il refusait de retourner à la maison, errant dans cette ville qui n’était pas sienne, sur ce continent hostile aux étrangers comme lui. Il écrivit une longue lettre dans laquelle il exprima toute sa peine et il la glissa lui-même dans sa boîte aux lettres. Il s’était laissé emporté par un amour à sens unique, était devenu fou, et il se punissait pour son élan de passion. Il n’arrivait pas à lui en vouloir, car elle, elle ne savait rien ; elle n’avait été qu’une touriste vivant une aventure avec un local qui avait bien voulu lui indiquer le chemin, une histoire supposée se terminer à la fin de son séjour, mais qui, pour lui, devait durer toute une vie. Il avait été naïf, stupide et il vivait maintenant les conséquences malheureuses de ses idioties. Affligé, il ne trouvait aucune consolation à sa misère, la miséricorde ne lui étant pas encore accordée. Maurice était seul pour combattre la peine qu’il s’était lui-même causée.
Pour survivre, il trouva un emploi comme pêcheur où, en échange de son travail, il avait comme salaire un logis et des repas. On ne lui avait pas posé de questions ; personne ne s’était renseigné sur son accent, ses origines ou sur comment il avait fait pour atterrir dans ce petit village sans le sou et avec comme seul bagage un sac humide couvert de sel. Il partait en mer très tôt et revenait quand le soleil se couchait. Quand il ne travaillait pas, il lisait des livres aux pages gondolées par les vagues et qui sentait le poisson. Parfois, il croyait s’être délivré des souvenirs qui le reliaient à elle, puis il fermait les yeux et retrouvait son portrait gravé sur ses paupières ; elle ne voulait pas le quitter.

martyr transpercé de flèches rebelle du dieu néon bogdan romanovic c'est beau par ici


Dernière édition par Maurice Schumann le Mer 9 Aoû - 16:44, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simo Butler
Simo Butler

AVATAR : ELIAS
CRÉDITS : GILL, MERCI CHAT
MESSAGES : 164
ICI DEPUIS : 12/07/2017

LES BÉATITUDES. Empty
MessageSujet: Re: LES BÉATITUDES.   LES BÉATITUDES. EmptyMar 8 Aoû - 14:28

o u l a l a
mon flair d'exception semble humer une vraie pépite par ici
bienvenue douce beauté, j'ai très hâte de découvrir ton maurice dont j'adore le prénom
LES BÉATITUDES. 2359101820 LES BÉATITUDES. 2359101820 LES BÉATITUDES. 2359101820
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Peach
Sam Peach

AVATAR : Leeroy Rozan
CRÉDITS : .
MESSAGES : 41
ICI DEPUIS : 06/08/2017

LES BÉATITUDES. Empty
MessageSujet: Re: LES BÉATITUDES.   LES BÉATITUDES. EmptyMar 8 Aoû - 14:55

Heu non non non je suis désolé mais les dieux vous avez pas le droit de montrer votre forme réelle !!!! ça brûle nos rétines LES BÉATITUDES. 2771624581 LES BÉATITUDES. 2771624581 LES BÉATITUDES. 2771624581

Non mais comme dit mvdd le personnage d'exception, de beauté à l'état pure se fait sentir puissance 1000000x

la fiche est quasi vide mais je suis déjà en amour sur tout tout tout, le vava, le titre, le pseudo, l'image, la citation, jusqu'à les mots dans la partie présentation !!!!! LES BÉATITUDES. 822774045

bienvenue et hâte de te lire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etain Rose
Etain Rose

AVATAR : KATTY TROST
CRÉDITS : KIDD
MESSAGES : 8
ICI DEPUIS : 06/08/2017

LES BÉATITUDES. Empty
MessageSujet: Re: LES BÉATITUDES.   LES BÉATITUDES. EmptyMar 8 Aoû - 14:59

l'image est sublime et tu me donnes envie de me poser et d'écouter les scènes d'enfance  LES BÉATITUDES. 822774045
bienvenue ici  LES BÉATITUDES. 2523189199

(btw cette citation elle me fait dire qu'on pourrait peut-être rp avec mau et etain  I love you )

_________________
LES BÉATITUDES. Tumblr_nsupc1FqoV1rtitxmo1_1280
seasons came and
changed the time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eddy Butler
Eddy Butler

AVATAR : RRR
CRÉDITS : HANDMADE
MESSAGES : 93
ICI DEPUIS : 23/07/2017

LES BÉATITUDES. Empty
MessageSujet: Re: LES BÉATITUDES.   LES BÉATITUDES. EmptyMar 8 Aoû - 15:10

je sens quelque chose de très poétique. je ne saurais dire pourquoi.
je suis fan du prénom.
j'ai hâte.
bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prior Jasson
Prior Jasson

AVATAR : Nicolas Ripoll
CRÉDITS : .Cranberry
MESSAGES : 54
ICI DEPUIS : 05/08/2017

LES BÉATITUDES. Empty
MessageSujet: Re: LES BÉATITUDES.   LES BÉATITUDES. EmptyMar 8 Aoû - 16:40

OOOOOOH bienvenue !
Le choix d'avatar, juste mais parfait, il est magnifique Bogdan ! Et en plus, j'adore Morice <3
J'ai hâte de voir ce que tu vas nous faire de beau LES BÉATITUDES. 2603259518
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Bleu
Claire Bleu

ma vie, ma seule,
est comme un aspirateur
((elle aspire et se vide))


...
AVATAR : ZARA
CRÉDITS : JUGBAND BLUES
MESSAGES : 101
ICI DEPUIS : 05/08/2017

LES BÉATITUDES. Empty
MessageSujet: Re: LES BÉATITUDES.   LES BÉATITUDES. EmptyMar 8 Aoû - 18:22

bogdan (en plus t'as mis un avatar que j'ai fait j'suis dcd) + la fiche + le nom + les citations + tout
tu es
magnifique
tu
m'achèves
les personnages beaux comme ça
ça devrait être interdit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivan Adore
Ivan Adore

AVATAR : xavier dolan
CRÉDITS : MØRPHINE
MESSAGES : 54
ICI DEPUIS : 05/08/2017

LES BÉATITUDES. Empty
MessageSujet: Re: LES BÉATITUDES.   LES BÉATITUDES. EmptyMar 8 Aoû - 21:39

Bienvenue

j'ai hâte d'en lire plus LES BÉATITUDES. 1229384058

_________________
LES BÉATITUDES. Tumblr_o6ipt9vYX91vnr5xno1_250
I feel like elizabeth taylor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maurice Schumann
Maurice Schumann

AVATAR : BOGDAN ROMANOVIC.
CRÉDITS : HYLÊKTOS.
MESSAGES : 21
ICI DEPUIS : 08/08/2017

LES BÉATITUDES. Empty
MessageSujet: Re: LES BÉATITUDES.   LES BÉATITUDES. EmptyMer 9 Aoû - 12:46

« mon flair d'exception semble humer une vraie pépite par ici », c'est beaucoup trop gentil, je doute en être une  Embarassed
vous êtes tous si aimables ; tous ces commentaires devant une fiche presque vide ! merci beaucoup à tous, j'espère que vous n'allez pas moins m'aimer en lisant ma fiche Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pumpkin Hegland
Pumpkin Hegland

AVATAR : CANAILLE
CRÉDITS : KILLER FROM A GANG
MESSAGES : 25
ICI DEPUIS : 06/08/2017

LES BÉATITUDES. Empty
MessageSujet: Re: LES BÉATITUDES.   LES BÉATITUDES. EmptyMer 9 Aoû - 13:00

je suis en amour avec les vieux prénoms depuis un moment, alors j'adore maurice I love you
l'avatar est superbe aussi,
et les premiers mots... wow !
I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maurice Schumann
Maurice Schumann

AVATAR : BOGDAN ROMANOVIC.
CRÉDITS : HYLÊKTOS.
MESSAGES : 21
ICI DEPUIS : 08/08/2017

LES BÉATITUDES. Empty
MessageSujet: Re: LES BÉATITUDES.   LES BÉATITUDES. EmptyMer 9 Aoû - 13:59

venant d'une citrouille c'est encore plus touchant, merci  Arrow  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eddy Butler
Eddy Butler

AVATAR : RRR
CRÉDITS : HANDMADE
MESSAGES : 93
ICI DEPUIS : 23/07/2017

LES BÉATITUDES. Empty
MessageSujet: Re: LES BÉATITUDES.   LES BÉATITUDES. EmptyMer 9 Aoû - 17:44

c'est incroyable. tu as un sacré style. très romanesque. c'est fluide, c'est joli et c'est touchant.
je pourrais passer des heures à te complimenter, et à te réclamer une suite.
bienvenue à la maison, je te valide I love you
j'espère que tu vas te plaire dans cette belle famille.
have fun I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maurice Schumann
Maurice Schumann

AVATAR : BOGDAN ROMANOVIC.
CRÉDITS : HYLÊKTOS.
MESSAGES : 21
ICI DEPUIS : 08/08/2017

LES BÉATITUDES. Empty
MessageSujet: Re: LES BÉATITUDES.   LES BÉATITUDES. EmptyMer 9 Aoû - 18:27

oh, c'est bien gentil ça, merci beaucoup LES BÉATITUDES. 2603259518
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



LES BÉATITUDES. Empty
MessageSujet: Re: LES BÉATITUDES.   LES BÉATITUDES. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

LES BÉATITUDES.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ici bas :: au coeur des astres :: vivant poème :: présentations validées-