AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 DAME SOLEIL. (gill)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leo Bird
avatar

AVATAR : daddario.
CRÉDITS : @faust.
MESSAGES : 62
ICI DEPUIS : 04/08/2017

MessageSujet: DAME SOLEIL. (gill)   Sam 5 Aoû - 12:43

ces carcasses ne sont pas inconnues au brun. il les a déjà dessinés, elle sont déjà décrites dans le bouquin qu'il agrippe de sa main gauche. il a toujours admiré ce bateau. il est ancien, mais aussi rempli d'histoire. le soir, lorsque le soleil se couche, tout devient plus beau. le soleil est généralement caché par la carcasse. l'abandon. il a décidé de venir prendre refuge sur le sable humide, ce soir. pas celui près de la falaise ou du port, mais proche du bateau en ruines. il a besoin de bouger, voir de nouveaux horizons. et il emmènera avec lui, cette princesse, celle de ses rêves, celle de son bouquin. princesse qui se baladait sur le sable chaud, qui maintenant découvre cette épave. elle la rendra plus belle rien que par sa présence. son ombre déposera des étincelles de beauté sur chaque recoin du bateau. lui redonnant vivre, il partira à l'horizon. il découvrira le monde. redonnant les étincelles à l'eau bleuté, celle de l'océan, celle des continents. pas de limite. l'horizon l'attend. l'horizon, leo le voit. l'horizon l'appelle. il fait frais, il peut sentir ses poils se hisser car le vent se fait fort et glacé. brun fait pour la chaleur. soleil qui reflète dans ses yeux. c'est le icare des temps modernes. sauf qu'il est prudent. la boule de chaleur est déjà dans son coeur. soleil qui s'est encré dans l'oiseau. leo sourit. innocence qui perdure, innocence qui ne le lâchera jamais. elle s'envole, virevolte au dessus de lui pour créer des formes douces comme de la soie. c'est beau. et là, le bateau. des formes qui le contournent, qui lui redonnent vie. leo qui termine une page, qui la tourne et qui recommence. il remettra le tout en ordre demain. lorsqu'il sera derrière son comptoir. vendeur de douceurs. leo content de sa vie. leo qui aime voir le sourire des gamins. leo qui sent qu'il n'est pas tout seul à observer l'épave. il sursaute légèrement et il la voit. il voit l'ombre se dessiner devant l'horizon, qui affronte les vagues assez violentes. ébloui, il pense rêver. alors, il tente de se réveiller; mais l'ombre est là. elle se dessine parfaitement, elle est prête à s'en aller. l'ombre, belle ombre. blonde, princesse, reste là. elle est belle comme le soleil. du moins, c'est ce qu'il pense. il ne l'a jamais vu. il se relève, le gamin. il veut affronter dame soleil, dame à la beauté égaré dans la nature. elle reste belle, mais autour d'elle, tout devient encore plus beau. c'est ainsi qu'il la décrit dans le bouquin. il ne se débarrasse même pas du sable qui lui reste collé aux chevilles. il veut juste la voir. généralement, elle ne vient pas sur la plage. il ne l'a jamais vu. non, leo l'a vu dans le centre. et elle était magnifique. elle était la fille du bouquin, de ses rêves. les cheveux blonds comme le blé, les yeux bleus qui reflétaient l'océan. yeux qui reflètent ses démons. leo voit toujours la beauté des choses. donc pas de démons, ni d'enfer. c'est juste beau. accrochant. il suit l'ombre, ses mouvements. il a peur de s'approcher. il veut pas l'effrayer, princesse des couleurs pastels.


Dernière édition par Leo Bird le Sam 5 Aoû - 14:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gill Briskers
avatar

AVATAR : nico
CRÉDITS : BALACLAVA
MESSAGES : 138
ICI DEPUIS : 04/08/2017

MessageSujet: Re: DAME SOLEIL. (gill)   Sam 5 Aoû - 13:30

Princesse ce soir elle se délivre de tout encombre. Elle se délivre de ses soirées volages, brillantes de superficielles, de corps fous embrasés mêler au sien pour ne faire qu'un avec son reflet. Celui qu'elle déteste quand elle est seule, celui qu'elle fuit quand elle est entourée. Parce qu'elle ne s'aime pas princesse, elle se rend compte dans un vertige étourdissant qu'elle n'est que poussière, qu'elle n'est rien alors qu'elle veut être tout. Trop. Et c'est dans la pénombre d'un clair de lune que ses pieds nus foulent le sable humide, les grains viennent se coller à sa peau douce malgré qu'elle soit écorchée à vif. Elle marche, encore et encore dans le vide, dans sa solitude exaltée. Les bruits des vagues qui s'échouent contre les rochers, contre ce bateau en ruine à moitié mort sous l'eau. Tout comme elle. Il la représente à merveille princesse, alors elle se plaît à venir lui rendre visite. À se redécouvrir sous une autre forme, analysant chaque parcelle de l'épave saccagée.

Princesse danse sous une pluie de mélodie obscure, éphémère. Et de par son agilité, elle grimpe à l'intérieur de la coquille, et puis c'est comme si elle se sentait maître de son âme. De tout ce qu'elle est, là, où l'odeur de la rouille vient chatouiller ses narines, mélangé à la fumée toxique de sa clope qu'elle recrache les yeux fermés. Elle virevolte, fait le tour du bateau, recommence, elle manque de glisser et se rattrape à un bout de fer. Princesse se sent vivante, elle respire le grand air tout en s'amochant un peu plus.

La blonde saute, s'égratignant au passage la cuisse. Mais elle s'en tape princesse, ses cicatrices c'est tout ce qu'il lui reste encore. Alors elle en veut d'autres, elle en veut encore pour marquer l'histoire. Son histoire. Princesse grimace, baisse les yeux vers la minime blessure, efface la trace de sang qui prône. Puis elle s'avance, encore un peu jusqu'à toucher l'eau qui vient embrasser ses chevilles. Elle est glacée, lui arrachant un frisson et à force, vient paralyser ses membres.

- Promis, j'te mordrais pas.

Qu'elle dit princesse dans un ton moqueur.  Elle promet, mais elle ment comme elle respire. Princesse rêve déjà de planter ses canines aiguisées dans sa chaire encore vierge. Elle l'avait perçue depuis déjà quelques secondes ce regard insistant, cet air qu'il expire, et sa chaleur qui venait lui réchauffer la nuque. Et son visage se tourne à demi vers l'inconnu lumineux, et même dans le noir, même sous cette pluie d'étoiles, le regard de son ange échoué était encore plus scintillant que le plus beau des astres. Accrocheur, princesse elle y plongerait bien des heures, s'amusant à lire les pages dans ses iris verdâtres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Bird
avatar

AVATAR : daddario.
CRÉDITS : @faust.
MESSAGES : 62
ICI DEPUIS : 04/08/2017

MessageSujet: Re: DAME SOLEIL. (gill)   Sam 5 Aoû - 14:00

il se laisse emporter par l'ombre. par ses mouvements. ses gestes gracieux. il n'a jamais affronté l'ombre. car elle pouvait être dangereuse. ou peut-être parce qu'il avait peur de s'y attacher. la fiction est devenue réalité lorsqu'il a, pour la première fois, posé ses yeux sur la blonde. c'est comme si un rêve avait désormais un visage. comme si ses illusions n'étaient que prédictions. princesse déjantée qu'il n'a jamais approché. princesse qu'il a créé dans son monde, mais qu'il ne connaît même pas. non. il ne connaît que sa façon de bouger. il ne voit que sa grâce. il voit la beauté dans son enfer, il touche des yeux. il aimerait la toucher. il aimerait voir s'il avait bien vu. voir si sa peau était bien douce comme il l'avait décrit. si elle était couleur porcelaine. mais il n'a jamais osé. prince qui hésite. prince peureux qui refuse de combler ses envies. d'après lui, moins il en sait, mieux c'est. il découvre son monde à travers ses écrits, à travers les nuits. et il aime ça. princesse et la mer, collision miraculeuse. un spectacle chavirant pour l'homme qui en a rêvé, plus tôt, ce mois-ci. princesse réelle. princesse en chair et en os. proche, il peut l'entendre. voix douce, voix dont il se souviendra jusqu'à son dernier souffle. alors c'est ça, la voix de son ombre. il ne rétorque pas. il reste planté derrière elle et déglutit légèrement. ses yeux perçants contemplent l'ombre. l'imprime sur son âme, dans ses pensées, sur son coeur fragile. il s'approche alors, ses pieds rentrant en contact avec l'eau froide. l'eau de l'horizon, des océans du monde. - d'accord. il savait que sa princesse n'était pas du genre à mordre. il avait ce pré-sentiment. - t'es ravissante. qu'il se permet de dire. il veut pas lui rentrer dedans, mais lui avoue ce qu'il observe. ravissante de l'extérieur. intérieur, terrain inconnu. il ose. elle a dit qu'elle mordait pas, la belle. alors leo dit ce qu'il pense, comme un enfant maladroit. il voit la belle saigner, lumière que procure le soleil bientôt disparu. liquide rouge qui coule le long de sa douce jambe, il grimace. princesse est blessée. - tu saignes. elle le sait sûrement. elle a du le sentir. à moins que princesse ne ressente pas la douleur. il en sait rien, leo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gill Briskers
avatar

AVATAR : nico
CRÉDITS : BALACLAVA
MESSAGES : 138
ICI DEPUIS : 04/08/2017

MessageSujet: Re: DAME SOLEIL. (gill)   Sam 5 Aoû - 14:35

Son soir n'est plus. C'est devenu le vôtre dès lors qu'il a osé franchir la ligne. Celle entre vos deux mondes, deux univers qui vous séparent et qui viennent d'entrer en contact se donnant une mort subite. La sienne. Princesse elle en a oublié la glace qui devient flamme à ses pieds, elle en a oublié sa paralysie partielle pour reprendre vie dans sa voix. Il s'approche dangereusement, se laisse bercer par son chant de sirène meurtrier. Triste erreur qu'il fait l'ange, il vient de découper ses ailes à lui seul. Et princesse veut les essayer, les porter pour s'envoler plus haut, pour se libérer de ses chaînes qui la clouent au sol. Elle n'est plus l'ombre seule, elle n'est plus cet électron libre, ils sont deux à présent et leurs silhouettes prends forme dans le reflet de l'eau agitée. Tout princesse, excitée de sa trouvaille de la nuit, de ces rayons qui s'émanent de lui.

Alors princesse l'observe de plus près maintenant qu'il lui en donne l'occasion. Il lui laisse l'occasion de le toucher un peu trop, de l'abattre dans un battement de cils. La porte s'ouvre un peu plus quand les mots franchissent ses lèvres, il lui donne la chance de se frayer un chemin jusqu'à son âme. Et princesse fonce tête baissée, elle n'a rien à perdre et lui.. Absolument tout. Il brille l'ange, il brille à en bruler les yeux de la blonde, et toute cette beauté naturelle, propre, elle veut s'en emparer. Par envie, par pur égoïsme parce que princesse elle veut toujours tout prendre. Tout garder pour elle. Son visage se détend dans un sourire, ses yeux délaissent l'horizon pour venir percuter son ange.

- À quel point ?

Qu'elle demande téméraire. À quel point est-elle ravissante ? Au point de simplement la baiser, ou au point de non retour. Celui où tu pourrais te faire prisonnier de ses courbes, où tu accepterais le bout d'enfer qu'elle veut bien te léguer ? Parce que chez elle, il fait tout noir, elle aurait bien besoin de ta douceur, de ta brillance inégalable pour y voir plus clair. Mais princesse ne se fait pas d'illusions, personne n'est aussi droit, personne ne peut aimer ce qu'elle est, il n'y a rien à aimer à part les hématomes.

- Et alors ? Le sang te fait peur ?

Qu'elle dit provocante. Princesse elle est une plaie béante grandeur nature. Et elle ne ressent plus rien, plus aucune douleur parce que la pire; c'est celle du coeur. Et elle en souffre encore, sa tristesse sans fin recouvre toutes ses blessures extérieures. Elle recule, retourne sur la terre ferme, elle le teste princesse. Elle veut jauger s'il est prêt à la suivre, n'importe où. Même au fin fond des ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Bird
avatar

AVATAR : daddario.
CRÉDITS : @faust.
MESSAGES : 62
ICI DEPUIS : 04/08/2017

MessageSujet: Re: DAME SOLEIL. (gill)   Sam 5 Aoû - 15:51

curieuse princesse. à quel point. bonne question. leo cherche la réponse, au plus profond de son âme, il la trouvera. il sourit même. il sourit tout le temps. elle est belle comme un couché de soleil. belle comme les couleurs pastels. elle est belle comme une rose encore vive, une qu'on vient d'arracher à la nature. elle est belle comme les nuages et leurs formes aléatoires. elle est belle comme le monde de leo. coloré. doux. elle est belle comme un oiseau dans son lit. belle comme ces épaves. belle comme l'univers et ses surprises. son extérieur reflète quelque chose de grand, de profond. elle respire le mystère. elle sent bon. son parfum chatouille les narines du brun. elle est parfaite. et ses imperfections le seront aussi. car leo le sait. il sait qu'elle doit en avoir. tout le monde en a. il en a. ses parents en ont. il n'y a rien de parfait par ici. et dans son monde, y'a des imperfections. seulement, il aime rendre les choses plus belles et douces. il repère la beauté dans les coins sombres, il repère les secrets dans les profondeurs de ses yeux. il chute. profondeur, noirceur, princesse, tu racontes quoi ? - c'est inexprimable. il a tendance à toujours trouver les mots, mais parfois, les mots n'en font pas assez. parfois, c'est tellement beau que les mots manquent. c'est rare, mais ça arrive. - mais crois-moi, tu l'es. faut que princesse lui fasse confiance quand il lui avoue ce genre de choses. il se permettrait pas, autrement. c'est sincère. ça vient d'son coeur, d'ses mots. alors princesse, écoute-le et le questionne pas. car il a pas de mot pour te décrire. t'es son mystère. la part d'ombre qu'il veut explorer et déchiffrer. dis, le laisseras-tu ? car il n'a pas peur. ni de toi, ni du sang. il a peur du vide, de l'oubli, du noir et blanc. mais pas du sang. - non. j'ai juste peur que ça t'fasse mal. parce qu'il aime pas quand les gens souffrent. quand les gens sont pas bien. il veut le bonheur chez chacun. il veut voir les couleurs dans leurs yeux.

_________________

mr. soleil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gill Briskers
avatar

AVATAR : nico
CRÉDITS : BALACLAVA
MESSAGES : 138
ICI DEPUIS : 04/08/2017

MessageSujet: Re: DAME SOLEIL. (gill)   Sam 5 Aoû - 16:48

Princesse elle est de celles qui vivent à fond, pas à moitié, pas timidement. Elle ressent tout et tout est multiplié par cent, l'euphorie, l'envie, le désir, l'excitation. Princesse, un jour elle en crèvera de ce trop plein de sensations, de sentiments. Un jour, son coeur s'arrêtera net pour donner son dernier battement à une émotion trop forte. Trop belle. Et ce soir, elle a les yeux bourrés d'étoiles, les joues et le bout du nez rouge tout autant que ses lèvres. Elle a son estomac qui fait des bonds, qui respire à nouveau, ce nouvel être qui vient piquer son intérêt. Princesse le trouve passionnant, dans tout ce qu'il fait, dans tout ce qu'il est. Elle l'admire du coin de l'œil, elle s'imagine des nuits endiablées sous ses draps, les corps en sueurs et le palpitant qui ne sait plus battre correctement, le palpitant au fond de la gorge. Elle s'imagine au bord de la crise cardiaque, princesse sait qu'il saurait parfaitement lui faire perdre pied. C'est ce qu'elle attend, qu'on la surprenne, qu'on ajoute un peu de couleur dans son quotidien morbide. Tout gris, tout noir. Princesse range une mèche de cheveux rebelle derrière son oreille, elle se love dans ces compliments timides. Elle sent qu'elle le déstabilise, elle aime ça. Elle va en jouer encore, jusqu'à ce que lui aussi perde pied.

- C'est dur quand on sait que la parole de l'homme ne vaut rien..

D'y croire. De te croire. Ouais, les promesses princesse elle en a que faire. Elle y a déjà amèrement goûté, elle a vécu à l'intérieur pour mieux en être expulsé. Maintenant, son âme sœur répète les mêmes promesses à une autre. Une plus belle, plus bonne, une qui finira par se faire expulser aussi. Alors princesse n'écoute plus les paroles de l'être humain, faux, fourbe. Elle ne s'en délecte plus, elle les trouvent sans aucune saveur. Comment pourrait-elle ? Quand on lui a promis la lune, pour l'abandonner dans la fusée. Depuis, elle erre, à la recherche d'une place dans ce nouveau monde. Dans cette nouvelle vie qu'elle aurait dû vivre à deux.

- Alors j'ai vraiment, vraiment mal..

Qu'elle souffle dans un sourire en coin. Amusé. Elle s'en amuse princesse, mais au fond, elle ne dit que la vérité. Elle baigne dans un océan de douleur, ne trouvant aucun antidote pour soigner ses maux. Mais ce soir, elle utilise ses démons pour parvenir à ses fins langoureuses, elle ne cesse de bousculer son ange vers la chute. Dévoilant sa cuisse légèrement mutilée, son index glisse le long de sa peau, jusqu'à la marque rouge et grimace avec exagération.

- Tu saurais me soigner ?

Regard insistant, lèvres humidifiées. Elle n'attend que son ange, qu'il vienne apaiser son calvaire d'une union charnelle. D'un baiser indécent peut-être, peut-être pas, ça ne dépendra que d'elle. De quelle manière elle voudra s'emparer de lui et de tout ce qu'il représente. Le rêve sans aucune ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Bird
avatar

AVATAR : daddario.
CRÉDITS : @faust.
MESSAGES : 62
ICI DEPUIS : 04/08/2017

MessageSujet: Re: DAME SOLEIL. (gill)   Sam 5 Aoû - 17:55

sourcils froncés, il écoute les mots de la blonde. passionnante. son avis transperce celui de leo. il y réfléchit, examine son comportement. elle le pense vraiment. ce n'est pas juste des mots lancés au hasard. il pense que les mots de l'homme ont une valeur. peu importe les situations. ils ont la chance de parler, de s'exprimer. les mots ont une valeur incomparable à une autre. par les mots, on s'exprime, on se comprend. on se fait mal, mais on se fait aussi du bien. sans les mots, y'a que le regard. sans le regard, y'a le touché. mais c'est jamais assez explicite. il respecte son avis, mais princesse ne changera pas le sien. les mots sont l'âme-soeur du brun. amoureux des mots, de leurs consonances. les mots qu'il griffonne à toute heure de la journée. les mots regroupent une grande partie de sa vie. de son passé, de son présent et de son futur. il fait de ses mots sont métier. mots de l'homme qui lui apportera de l'argent, qui sait. peut-être n'a-t-elle pas de valeur à ses yeux, mais à un certain point, elle ramènera une valeur matérielle au brun. même si au fond, l'argent n'est pas ce qu'il désire. par ses mots, il veut toucher les gens. il veut avoir un impact sur la société. montrer qu'un monde est offert à eux et qu'ils n'ouvrent pas assez les yeux. couleurs fades du quotidien, ils méritent tous mieux. à vrai dire, tout être humain mérite de voir la vie en couleur comme leo la voit. - alors tu penses que mes mots ne valent rien ? que ce n'est que poussière soufflée dans le vent dans l'espoir de te faire croire à des mensonges sans valeur ? intéressant. il sourit, n'avait jamais opté pour cette perspective. il la regarde avant que ses yeux ne se plissent sur le sang qui coule le long de sa jambe. princesse, t'es une dure. tu cries pas à l'aide. t'as compris que personne n'avait le pouvoir d'arrêter le saignement. leo ne comprend pas la belle. elle meurt de mal, mais sourit. princesse, tu hallucines ? tu divagues ? princesse, t'es bien avec lui, là? le prendrait-elle pour un idiot, d'une certaine manière ? leo, niais, ne voit rien de tout cela. - ce n'est pas surprenant. on a abîmé son ombre, sa princesse, sa madame soleil. - j'aimerai. mais j'ai rien. quel idiot. et il est venu ici à pieds. il observe la blonde, un regard désolé vague dans ses prunelles. leo sent le regard de la gamine sur lui et il n'est pas habitué à ce genre d'attention. il reste souvent dans l'ombre, mais pas avec elle. leurs yeux rentrent en contact et ses joues commencent à chauffer, défiant la brise. un rire nerveux, il joue avec son bic en se mordant la lèvre. - j'aurai aimé pouvoir te soigner. parce qu'il ne veut pas laisser sa princesse en peine.

_________________

mr. soleil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gill Briskers
avatar

AVATAR : nico
CRÉDITS : BALACLAVA
MESSAGES : 138
ICI DEPUIS : 04/08/2017

MessageSujet: Re: DAME SOLEIL. (gill)   Sam 5 Aoû - 23:03

Princesse elle ne croit plus en rien, même pas en lui et ses grandes ailes d'ange. Elle ne veut pas voir la bonté qui s'en dégage, elle ne peut pas. Trop aveuglé par son vécu, son passé, fatiguée de porter ses bagages remplies de cauchemars. Et puis princesse, elle se lasse rapidement de tout ça, de tout ce qui est trop carré, trop doux, trop calme. Elle n'a côtoyée que la violence et les regards noirs, à force, elle s'en est habituée. Elle y a prit goût. Caméléon des enfers, elle s'adapte en fonction de ce qu'elle a en face d'elle, et princesse pourrait très bien la jouer petit prude, sainte mais elle voit très bien qu'au fond, il veut connaître autre chose. Il veut se brûler, s'effondrer et crever dans un cri long et agonisant. Princesse, elle, elle veut le dévergonder, lui faire partager ses idées même s'il n'en voudra pas. Parce qu'ils n'ont rien en communs, rien qui les unis en fait, mais elle veut faire le lien dans l'impossible princesse. Elle veut défier toutes les lois, insolente et capricieuse, la blonde n'en démordra pas.

- J'crois que t'as tout bien résumé. Et peut-être qu'en prime, tu veux m'foutre dans ton lit ce soir.

Autant aller au vif du sujet. Elle le sait bien princesse, on l'adore pour son corps pas pour autre chose. De ça aussi, elle s'est habituée. Et c'est pour ça qu'elle a misé là-dessus, quémandant de l'intérêt sous les formes de ses courbes généreuses. Il y en a qu'un seul qui a su l'aimer, sûrement le seul d'ailleurs. Il l'aimait mal, il l'aimait brutalement mais, elle n'avait aucun secret pour lui. Pour son ange, elle restera un mystère, elle ne lui dira jamais rien. Coquillage fermé, une tombe vide dont il ne verra que ce qu'elle voudra bien lui montrer. Rien. Le néant. Seulement des fantasmes à l'en faire languir, des bribes de rêve d'une vie où il n'en fera plus partie dans quelques jours. Quelques heures peut-être. Tout dépendra de son humeur princesse, pour l'instant elle en reste passionnée.

Et son ange reste dans la pudeur, encore tapis dans sa lumière qui ne le quitte pas. À laquelle il s'accroche malgré les tentations de princesse. Il ne veut pas lâcher, son ange ne veut abandonner sa pureté, et ça la frustre princesse. La blonde veut le faire chavirer, lui faire perdre conscience et toute lucidité sous ce clair de lune. Alors elle s'approche, un peu trop près, mais toujours pas assez. Elle le regarde mordre dans son stylos, elle admire ses lèvres parfaitement dessinées et cette, nuit, elle fera tout pour les lui arracher. Sauvagement. Sans tout ce qu'il connait déjà.

- Qu'est ce que t'écris ce soir ?

Qu'elle demande curieuse. Avançant d'un pas, désignant son cahier calé entre son bras et ses côtes d'un bref signe de tête. Elle veut savoir princesse, elle aimerait que ce soit son nom qui soit gribouillé de partout sur ses pages vides après cette nuit. Princesse veut que l'esprit de son ange soit dérangé de sa présence, qu'elle soit omniprésente partout chez lui. Autant dans ses rêves que dans ses cauchemars, autant dans ses nuits paisibles que dans ses insomnies.

- J'ai pas besoin de pansement, un bisou magique suffira. C'est c'que ma mère me faisait croire quand j'étais petite.. On peut toujours essayer.

Mensonges. La voilà qu'elle peine à s'inventer une famille, une vie qu'elle n'a jamais eu. Une vie qu'elle aurait aimé avoir, mais tout ce qu'elle avait princesse, c'était la chance d'avoir ses yeux pour observer de loin. Pour envier ces autres, les uns tenant la main de leurs pères, et les autres s'habillant comme maman. "Maman". Ce mot sonne comme un coup de lame tranchant dans la poitrine de la blonde, elle n'a jamais eu l'occasion de le citer. D'appeler à l'aide. Elle n'a jamais eu personne, à part Jax. Il était là, lui.

- La douleur est insupportable.

La distance entre vos deux corps irritent la blonde, princesse elle en a le mal de coeur de le voir si loin en étant si près. Elle veut connaître le goût de son âme, est-ce qu'elle en deviendrait accroc en une seule bouchée ? Ou est-ce qu'elle sera lassée avant la fin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Bird
avatar

AVATAR : daddario.
CRÉDITS : @faust.
MESSAGES : 62
ICI DEPUIS : 04/08/2017

MessageSujet: Re: DAME SOLEIL. (gill)   Sam 5 Aoû - 23:44

les mots crus de la princesse surprennent leo. une surprise pour le brun qui pensait qu'avec elle, tout était beau, doux, magnifique. mais leo veut pas de ça. elle se trompe. princesse, tu peux le lire dans ses yeux qu'il ne veut pas ton corps, mais ton âme. il veut apprendre à te connaître, te percer, te voir danser sur sable devant le couché du soleil comme dans ses rêves. il veut pas juste te faire l'amour et plisser tes draps. leo veut te voir, il veut en apprendre plus, connaître tes défauts et tes qualités. car il est sûr que tu en as. tout le monde en a, même s'ils sont cachés, c'est bien présent. il l'observe, l'innocence brusqué, il ne sait pas quoi répondre à la blondinette. - non. ce n'était pas.. ce n'est pas ça que j'avais en tête. il veut pas juste l'utiliser le temps d'une nuit. il veut découvrir la princesse. il a longtemps connu l'ombre, maintenant, il découvre son visage angélique et l'obscurité de ses yeux. il ne sait pas quoi penser de ses mots. pensait-elle vraiment que leo la voulait de la sorte ? pour une nuit ? elle méritait pas cela. les femmes, c'était pas juste pour une nuit. pas aux yeux du brun. elle méritait bien plus. poupée de porcelaine, il n'allait pas découvrir son corps pour ensuite, la laisser. l'idée n'était pas de toucher ses courbes dans ce genre de situations. non, il voulait juste la découvrir dans son entièreté. - pourquoi tu penses ça? il est peut-être trop curieux, mais elle laisse trop de mystère derrière chaque syllabes prononcées. il a besoin d'en savoir plus. bien qu'il aime les terrains inconnus, il est parfois trop impatient et ne peut attendre pour plus de réponses. de temps en temps, il les aime sur le tas. et il les dévore comme des douceurs. princesse est proche. il peut sentir son souffle chaud sur son visage. il l'observe, des ses iris, et s'aventure dans la profondeur des siens. il pourrait les observer jusqu'au crépuscule. elle a remarqué son bouquin. il hausse les épaules en grimaçant légèrement. il sait pas vraiment l'expliquer. - de tout et de rien. il veut pas parler de l'ombre, de son monde couleur pastels. il veut pas dire qu'il parle de cette fameuse princesse, qu'il a emprunté son visage angélique pour définir la femme étoile. il se demande, curieusement, pourquoi elle continue de se rapprocher. a-t-elle froid ? leo pourrait lui donner son blouson, pour la réchauffer, pour l'isoler. princesse qu'il veut protéger. et il peut la soigner apparemment, d'un bisou magique. il sourit, gêné. elle joue avec lui et leo ne voit rien. aveugle. innocent; il vient pas du même monde. il vient d'autre part, des nuages, de ses illusions. elle veut un baiser, elle le désire. mais leo ne sait pas si c'est correct. est-ce qu'il oserait embrassé sa princesse pour la soigner, la délivrer de ses peines le temps d'un instant ? leo, il veut pas qu'elle prenne les choses mal. il veut pas être comme les autres hommes. car leo est différent, leo, il veut le bien du monde. il déglutit, l'observe. ses lèvres l'appellent et son subconscient le pousse légèrement à soigner la gamine d'un baiser. comme un prince sur son cheval blanc. il sait pas. il hésite beaucoup. - t'es sûre ? il demande. il veut pas qu'elle pense qu'il la veut dans son lit. c'est sa princesse, après tout. elle n'est pas rien. elle a de la valeur. pierre précieuse, diamant du paradis. - d'accord. il se mord la lèvre. il fait juste ça pour l'aider. mais au fond, il peut sentir le désir. il veut rencontrer ses lèvres, les toucher et les découvrir. il veut les goûter et s'en souvenir jusqu'à sa mort. il veut l'écrire sur ce bout de papier encore vierge, décrire le sentiment qu'il a eu en embrassant sa dame soleil. sa main vient se loger sur son cou. sa peau est douce. bientôt, sa main remonte sur sa joue et il s'approche doucement; il n'est pas encore certain de son geste. mais il est bien partit pour délivrer la blondinette de sa douleur. et ensuite, c'est la rencontre. ses lèvres sur les siennes, baiser échangé, électrons présents, joues rouges et bien réchauffé par ce contact. il découvre sa dame soleil. et son coeur fait boum boum. lèvres sucrées, lèvres du paradis (paradis qui est enfer, mais le brun est bien trop aveuglé). il reste là, il veut plus la laisser s'en aller. alors, il emprisonne ses douces lèvres. car, pour un instant, elles sont siennes.

_________________

mr. soleil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gill Briskers
avatar

AVATAR : nico
CRÉDITS : BALACLAVA
MESSAGES : 138
ICI DEPUIS : 04/08/2017

MessageSujet: Re: DAME SOLEIL. (gill)   Dim 6 Aoû - 0:28

Son ange se confond en excuse, il en bégaye presque sous le regard un brin dédaigneux de la blonde. Princesse elle en rit intérieurement, elle se joue de lui et de sa timidité. Elle voit bien qu'elle vient de me choquer par ses mots durs, crus, qu'elle manie à la perfection. La blonde elle le met mal à l'aise, et ses yeux ripent sur ses doigts qui s'emmêlent nerveusement, sa lèvre qui tremble en cherchant les bons mots. Sauf que princesse elle en veut pas, elle veut qu'il délivre ses pensées sans retenues.

- Qu'est ce que t'as en tête alors ?

Dit lui, raconte lui ce qui se passe là haut. Ce qui te fait rester encore malgré la noirceur de son âme. L'idée qu'il puisse la vouloir elle, seulement elle ne l'effleure même pas. Princesse pense que tout est fait par intérêt, tout est prévu à l'avance et qu'il connait déjà la fin du film. Alors la blonde prend les devants, annonce la couleur et évite à tous les deux un surplus de politesse égarée. De bonnes manières hypocrites dont elle se contre fout. Elle se bloque à sa question, elle est prise de court princesse parce qu'elle n'a pas l'habitude qu'on s'intéresse à ce qu'elle pense. Qu'on accorde de l'importance à ce genre de futilités. Alors elle reste muette un instant, battant des cils un peu confuse en cherchant sa répartie dans l'eau bleue foncée.

- Parce que c'est ce qu'ils veulent tous.

Qu'elle répond tout naturellement, sans artifice. Pourquoi tu serais différent toi, son ange ? Pourquoi elle ne te donnerais pas envie ? Et princesse se braque, elle se sent indésirable, démunie de son charme avec lequel elle se mélange à l'humanité. Démunie de son seul moyen d'expression; le corps à corps. Elle ne le regarde plus princesse, elle n'en a plus envie car elle vient de perdre toutes ses armes dans ses suppositions à la con. Mais elle fixe le cahier du coin de l'œil, il répond bien trop vaguement à son goût et ça l'intrigue encore plus. Elle ne comprend même pas elle même pourquoi sa curiosité est aussi touchée que ça. Princesse ne voit habituellement pas plus loin que le bout de son nez, elle pense être le nombril du monde mais ce soir elle est différente. Elle s'est faite kidnapper par cet ange déchu, un ange qui s'est perdu en chemin et qui croise son pire ennemi sur sa route. Il est loin d'être de ceux qu'elle fréquente, loin de tout son petit quotidien dans lequel elle baigne depuis la naissance. C'est p'têtre ça qui fait qu'elle ne veut pas qu'il s'échappe, qu'il s'envole pour ne laisser place qu'à un vide immense. Qu'à une nouvelle rencontre avec elle-même.

Il se décide, il lui redonne confiance et son âme ressuscite en trois pauvres mots. Il lui en fallait pas plus à princesse, juste la satisfaction de savoir qu'il la désire lui aussi, autant que les autres. Et que finalement, il n'est pas si différent de tout ceux qu'elle fréquente. Princesse hoche la tête une fois, suffisante pour que la main de son ange vienne se blottir contre son cou. Et p'têtre bien qu'il peut sentir les pulsations de son pouls qui en deviennent enragés. P'têtre même qu'à force de se rapprocher il peut sentir sa chaude respiration s'accentuer, devenir plus lourde et plus lente.

Elle voit l'écart devenir quasi inexistant, c'est comme si les secondes s'évaluaient en heures tant princesse est impatiente de goûter enfin à sa créature lumineuse. Des gestes lents, il prenait soin d'elle, elle le ressent princesse mais elle a pas besoin de ça. Elle en a jamais eu besoin, elle a toujours fait sans, alors elle veut pas apprécier, s'amouracher de cette nouvelle sensation de peur de la perdre elle aussi. Elle se fraye un chemin jusqu'à la main de son ange, hésitant à couper ce contact chaste. Finalement elle ose, s'arrachant le coeur au passage en dégageant sa main de sa joue. Princesse s'empare de ses lèvres, dans un baiser plus fiévreux et moins timide. Elle découvre son torse en y faisant courir ses mains, la blonde ne veut pas en perdre une miette, elle veut aussi se rassurer que tout ça est bien réel.

- Tu vois, vous êtes pareils. Tous.

Dit-elle en se détachant de lui. Abandonnant les lèvres rougies de cette fraction d'extase. Et son être se déchire face à la confirmation de ce qu'est l'homme, de ce qui le constitue. Pourtant, avec son ange, elle avait un espoir. Un tout petit espoir pour que ses paroles soient vraies. Elle efface les traces invisibles de ces bouches qui se sont découvertes l'instant d'avant, à l'aide d'un vulgaire frottement de la paume de sa main contre ses lèvres. Elle recule, riant avec ironie alors que le visage de son ange se décompose d'incohérence.

- Dégage, je suis pas en service ce soir.

Qu'elle assume pleinement. Autant éviter le moment gênant où il voudra lui tendre quelques billets froissés pour son art. Elle n'est pas là pour ça ce soir, elle n'a pas envie de se salir, ni avec lui ni avec un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Bird
avatar

AVATAR : daddario.
CRÉDITS : @faust.
MESSAGES : 62
ICI DEPUIS : 04/08/2017

MessageSujet: Re: DAME SOLEIL. (gill)   Dim 6 Aoû - 0:50

la question est bien trop vague. leo a beaucoup de choses en têtes. il pense toujours à tout. il pense aux étoiles, aux vagues, aux couleurs, à l'horizon, aux passants, aux créatures aquatiques, au fonctionnement de l'être-humain. il pense à tellement de choses qu'il pense très rarement à lui-même. c'est pas une chose dont il a besoin. il sait qu'il va bien et qu'il a de la chance, alors il en profite. il a la chance d'être sur terre et de pouvoir apprendre énormément de choses. alors, c'est ce qu'il fait. et par son imagination, il range tout cela dans le monde qu'il a créé. des connaissances regroupés pour construire une merveille. son paradis, son coin secret. monde qui sera mit à découvert s'il publie son livre. ils ne pourront plus jouer les aveugles après ça. - beaucoup de choses. mais l'idée de te mettre dans mon lit n'en est pas une. parce que princesse, tu mérites tellement mieux. il est pas comme les autres. ton corps, ce n'est pas ce qu'il désire le plus. d'abord, il aimerait te connaître et te percer à jour. il aimerait voir la vrai princesse. il veut pas te faire l'amour jusqu'au levé du soleil, il veut plutôt se perdre dans tes prunelles et ne plus jamais en revenir. il veut se baigner dans ta peine pour la rendre plus jolie, plus agréable. c'est ce qu'il ferait pour voir un sourire paisible sur ton minois. il sacrifierait son temps et son énergie pour toi. car au fond, il sait que tu le mérites. leo ne relève pas. il laisse la blondinette avec ses idées déjà toutes faites. il ne pourra pas changer sa façon de voir les choses en un claquement de doigts. c'est avec le temps qu'il la pansera. si elle lui permet, du moins. elle le connaît pas encore. elle sait pas encore qu'il n'est pas de cette généralité. il est différent et cette différence, elle la sentira plus tard, lorsqu'il persistera certainement pour revoir sa princesse sur le bord de la plage. mais en attendant, elle demande de la soigner. son sang sèche le long de sa jambe et sa peine s'agrandit. leo pensait bien faire. il l'a obéit. il lui a donné ce qu'elle demandait. un baiser. simple baiser qu'il a aimé, pour ne pas se voiler la face. mais les femmes sont compliquées, princesse le prouve une nouvelle fois. ses mains viennent même s'aventurer sur le torse du jeune homme et avant même qu'il ne puisse riposter, elle se dégage déjà. elle rigole. mais c'est pas parce qu'elle est heureuse ou délivrée. elle pense avoir réalisé quelque chose, mais elle est dans l'erreur totale. il déglutit, le jeune homme. il sent encore ses lèvres contre les siennes, moment explosé par ce changement de situation. il ne comprend rien à ce qu'il se passe. il lui demande, de ses prunelles désolées, ce qu'il se passe. il pensait bien faire, mais apparemment, ce n'est rien de tout cela. les mots crus reviennent, elle le repousse comme s'il était un autre. il ne sait même pas pourquoi elle parle de service. - en service ? il demande, un sourcil levé. - mais tu voulais que je t'aide. il se rapproche, mais s'arrête rapidement en comprenant que ce n'est peut-être pas la solution. - je ne comprends pas. j'ai fait quelque chose de mal ? je.. j'm'en suis mal prit ? soudainement, il a la peur d'avoir foiré ce moment magique. et son coeur se serre. il voulait du romantisme pour sa princesse. un baiser devant le clair de lune. - pourquoi tu fais ça? je t'ai blessé ? ce n'était pas le but. il déglutit. on peut voir les millions d'excuses qui défile rien qu'en regardant ses yeux. bordel, mais leo, t'as rien fait. - explique-moi. s'il te plaît. il voulait juste être ton prince sur son cheval blanc. il voulait être monsieur soleil, princesse.

_________________

mr. soleil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: DAME SOLEIL. (gill)   

Revenir en haut Aller en bas
 

DAME SOLEIL. (gill)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» perche soleil
» canette ou bouteille bien fraiche sous le soleil:possible???
» Appaloosa : "allergique" au soleil ?
» Lunettes de soleil polarisantes
» questions "coups de soleil": prévention et soins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ici bas :: voici la ville :: bord de mer :: le bateau abandonné-